Peut-on conduire avec un permis Français au Costa Rica ?

Publié le : 27 août 20213 mins de lecture

Le Costa Rica est un pays disposant d’un réseau routier avancé équipé des panneaux et marquages de signalisation obligatoires. Ses destinations populaires sont donc accessibles rapidement par le système de transport public via les autoroutes, et certaines zones plus éloignées sont aussi disponibles à l’aide d’un GPS. La réglementation appliquée sur la conduite et le permis de conduire au Costa Rica est notamment flexible en permettant aux étrangers de circuler directement avec leurs propres véhicules.

Conduire au Costa Rica avec un permis étranger

Les visiteurs étrangers sont en mesure de conduire au Costa Rica dès lors qu’ils possèdent un permis de conduire et un passeport valide de leur pays d’origine. En effet, un permis délivré dans un pays comme la France par exemple est uniquement valable pendant 90 jours, et après cette période maximale, les visiteurs seront tenus de passer un permis de conduire local afin de continuer de rouler. Le permis de conduire international représente donc l’option idéale pour voyager, mais celui-ci n’est pas requis pour se mettre au volant d’un véhicule de location ou personnel dans cette nation.

Attention, le permis de conduire doit être en bon état et ne peut être homologué pour les touristes.

Convertir son permis en un permis costaricien

Un permis de conduire étranger valable peut être converti en un permis costaricain, et correspond à la solution la plus pratique pour les personnes planifiant un long séjour. Pour cela, les intéressés peuvent simplement passer un examen en espagnole et s’acquitter des frais de traitement pour effectuer la conversion. Cette opération offre d’ailleurs la possibilité de se familiariser avec les règles de conduite propres au Costa Rica pour prévenir les éventuelles amendes. De plus, le Code de la route est souvent ignoré, ce qui peut significativement augmenter le risque de sinistre pour les touristes circulant avec un permis international. Il faut également souligner que les signalisations au Costa Rica sont en espagnol, et peuvent donc représenter un inconvénient supplémentaire en ajoutant le manque de références indiquant les directions.

Pour changer le permis de conduire, le conducteur devra fournir :

  • Un document d’identité
  • Une « constancia » des mouvements migratoires ou le passeport indiquant les entrées et sorties
  • Un examen médical
  • Un document confirmant le paiement des frais au banco de Costa Rica, au banco nacional ou à Cosevi

Repasser le permis de conduire au Costa Rica

Dans le cas où le permis de conduire étranger expire durant le séjour, son titulaire devra repasser l’examen écrit en espagnole, et qui est suivi de l’examen de conduite. Suivant sa réussite aux épreuves, l’automobiliste obtiendra un permis B1 après la présentation d’un passeport en vigueur et un certificat médical.

Préférez l’eau en bouteille à l’eau du robinet
Internet et téléphone : quels accès ?

Plan du site